La rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique peut survenir lorsque les vaisseaux sanguins de la rétine sont endommagés par le diabète.

Renseignez-vous sur la rétinopathie diabétique

  • Description
  • Causes
  • Facteurs de risque
  • Diagnostic
  • Traitement

Si vous souffrez de diabète, votre corps n’utilise et n’emmagasine pas correctement le glucose.

Au fil du temps, le diabète peut endommager les vaisseaux sanguins de la rétine (la couche intérieure de tissu qui tapisse le fond de l’œil). La rétine est composée d’un réseau de nerfs qui captent la lumière et aident à envoyer des images au cerveau.

Les dommages aux vaisseaux rétiniens sont appelés « rétinopathie diabétique ».

Les divers stades ou types de rétinopathie diabétique sont les suivants :

La rétinopathie diabétique non proliférante (RDNP)

À ce stade précoce, les vaisseaux sanguins fins de la rétine laissent s’écouler du sang ou des fluides qui font gonfler la rétine ou forment des dépôts appelés exsudats. Beaucoup de personnes diabétiques ont une RDNP légère qui n’affecte pas leur vision.

L’œdème maculaire

L’œdème maculaire est un gonflement ou un épaississement de la macula (une petite zone au centre de la rétine qui nous permet de voir clairement les détails). Le gonflement est causé par les fluides qui s’écoulent des vaisseaux sanguins de la rétine. Il s’agit de la cause la plus courante de perte de la vue chez les personnes diabétiques. La déficience visuelle peut être légère ou grave, mais dans les cas les plus graves, la vision périphérique (latérale) peut continuer de fonctionner.

L’ischémie maculaire

L’ischémie maculaire survient lorsque de petits vaisseaux sanguins (les capillaires) de la rétine se bouchent. La vision se brouille parce que la macula ne reçoit plus suffisamment d’apports sanguins pour fonctionner normalement.

La rétinopathie diabétique proliférante

Croissance de vaisseaux sanguins anormaux de la surface de la rétine vers l’intérieur dans la cavité vitreuse. Ces vaisseaux sont fragiles et peuvent se briser et saigner, obstruant la vision, ou ils peuvent produire un tissu cicatriciel qui déforme la rétine ou, dans les cas extrêmes, la fait se décoller de la paroi de l’œil. Ces vaisseaux se développent par suite de la fermeture des vaisseaux sanguins normaux à la périphérie de la rétine en raison de dommages causés par le diabète.

La rétinopathie diabétique peut survenir lorsque vous avez le diabète.

Si vous souffrez de diabète, votre corps n’utilise et n’emmagasine pas correctement le glucose.

Au fil du temps, le diabète peut endommager les vaisseaux sanguins de la rétine (la couche intérieure de tissu qui tapisse le fond de l’œil). La rétine est composée d’un réseau de nerfs qui captent la lumière et aident à envoyer des images au cerveau.

Si vous avez le diabète, la détection précoce de la rétinopathie diabétique est la meilleure protection contre la perte de vision.

Vous pouvez réduire considérablement votre risque de perte de vision en maintenant un contrôle strict de votre glycémie et en visitant régulièrement votre ophtalmologiste.

Les personnes diabétiques devraient prévoir des examens oculaires au moins une fois par année.

Les femmes enceintes atteintes de diabète devraient prendre rendez-vous au cours du premier trimestre, car la rétinopathie peut progresser rapidement pendant la grossesse.

Les personnes souffrant de rétinopathie diabétique peuvent présenter peu de symptômes jusqu’à ce que la maladie soit très avancée et difficile à traiter.

Pour prévenir la progression de la rétinopathie diabétique, les personnes atteintes de diabète doivent contrôler leur glycémie, leur tension artérielle et leur cholestérol. Il existe des preuves abondantes démontrant qu’un contrôle rigoureux de la glycémie (le taux de sucre dans le sang) atténue les risques de développer une rétinopathie diabétique proliférante grave.

Un examen médical de la vue est le seul moyen de découvrir tout changement à l’intérieur de votre œil.

Si l’examen de l’œil révèle une rétinopathie diabétique, vous pourriez avoir besoin d’un test spécial appelé angiographie à la fluorescéine ou tomographie par cohérence optique (TCO) pour déterminer si vous avez besoin de traitement.

Des examens de la vue plus fréquents peuvent être nécessaires après un diagnostic de rétinopathie diabétique.

Au cours des premiers stades de la rétinopathie diabétique, aucun traitement n’est nécessaire, à moins que vous ayez un œdème maculaire.

Une fois que la rétinopathie diabétique a progressé à un stade avancé, il peut y avoir certains traitements pour améliorer votre vision.

Problème Traitements possibles Description

Œdème maculaire

Médicaments inhibiteurs du facteur de croissance vasculaire endothéliale (anti-VEGF)

Ces médicaments constituent le traitement de première intention de l’œdème maculaire diabétique et sont injectés régulièrement dans l’œil afin de réduire les fuites et d’améliorer la vision (voir aussi La DMLA pour de plus amples renseignements sur leur mode de fonctionnement).

Traitement au laser focal

Cette intervention est moins souvent utilisée maintenant que les médicaments anti-VEGF sont disponibles.

Ischémie maculaire

Aucun disponible

Malheureusement, il n’existe actuellement aucun traitement efficace de l’ischémie maculaire.

Rétinopathie diabétique proliférante

Photocoagulation panrétinienne
Cette chirurgie au laser peut être utilisée pour faire rétrécir les nouveaux vaisseaux sanguins fragiles et anormaux et réduire le risque de saignement. Au cours de deux séances de traitement ou plus, votre médecin fait des brûlures au laser dans les zones de la rétine loin de la macula, ce qui cause le rétrécissement des vaisseaux sanguins anormaux. Bien qu’il puisse y avoir une certaine perte de vision latérale et de vision nocturne, cette intervention peut prévenir une perte de vision grave.
Vitrectomie
Si l’hémorragie oculaire est grave et ne se dissipe pas dans un délai raisonnable, ou si un décollement de la rétine est détecté, une opération appelée vitrectomie peut être effectuée. Durant une vitrectomie, un spécialiste de la rétine enlève l’hémorragie et le tissu cicatriciel présent, puis effectue un traitement au laser afin d’éviter la croissance de nouveaux vaisseaux anormaux.

Renseignez-vous sur d’autres problèmes oculaires

La DMLA

Les cataractes

Le glaucome

Les blessures oculaires