Le glaucome

Le glaucome est une maladie oculaire causée par des nerfs optiques endommagés; il peut causer des taches aveugles dans le champ de vision d’une personne et même une perte de vision totale.

Renseignez-vous sur le glaucome

  • Description
  • Causes
  • Facteurs de risque
  • Diagnostic
  • Traitement

Le glaucome est une maladie du nerf optique, le nerf qui transmet les images que vous voyez de l’œil au cerveau. Le nerf optique est constitué de nombreuses fibres nerveuses (un peu comme un câble électrique avec ses nombreux fils).

Le glaucome endommage les fibres nerveuses, ce qui peut causer des taches aveugles et une perte de vision.

Le glaucome est habituellement lié à la pression à l’intérieur de l’œil, appelée pression intraoculaire (PIO). Lorsque l’humeur aqueuse (un liquide clair qui entre et sort normalement de l’œil) ne peut pas s’écouler correctement, la pression s’accumule dans l’œil. L’augmentation de la PIO peut endommager le nerf optique et entraîner une perte de vision.

Anatomical-structure-of-the-eye,-showing-glaucoma

Le glaucome à angle ouvert

La forme la plus courante de glaucome primitif est le glaucome à angle ouvert.

Dans ce type de glaucome, l’humeur aqueuse (un liquide clair qui se trouve à l’intérieur de l’œil) ne s’écoule pas de l’œil à un rythme normal par le minuscule système de drainage.

La plupart des gens qui développent un glaucome primitif à angle ouvert ne remarquent aucun symptôme jusqu’à ce que leur vision soit altérée.

L’hypertension oculaire (ou haute pression oculaire interne) est souvent un précurseur d’apparition de glaucome à angle ouvert. Lorsque la pression oculaire est supérieure à la normale, le risque de développer un glaucome augmente.

Glaucome à angle fermé

Dans le glaucome à angle fermé, l’iris (la partie colorée de l’œil) peut refermer complètement l’angle de drainage, bloquant brusquement l’écoulement du fluide aqueux et entraînant une augmentation de la PIO ou une lésion du nerf optique. Ce problème est considéré comme une urgence parce que les dommages au nerf optique et la perte de vision peuvent survenir quelques heures après la hausse de pression.

Les symptômes peuvent inclure des nausées, des vomissements, la perception de halos autour des lumières et des douleurs à l’œil.

Glaucome à pression normale

Même certaines personnes dont la PIO est « normale » peuvent subir une perte de vision causée par le glaucome. Cet état est appelé glaucome à pression normale.

Dans ce type de glaucome, le nerf optique est endommagé même si la PIO est considérée comme normale. Le glaucome à pression normale n’est pas bien compris, mais il a été démontré que l’abaissement de la PIO ralentit la progression de cette forme de glaucome.

Le glaucome infantile

Le glaucome infantile, qui commence dans la petite enfance, l’enfance ou l’adolescence, est rare. Comme pour le glaucome primitif à angle ouvert, les symptômes sont légers ou absents au stade précoce. La cécité peut survenir si le glaucome n’est pas traité. Comme la plupart des types de glaucome, le glaucome infantile peut être héréditaire.

Chez les personnes dont la pression intraoculaire (PIO) est élevée, certains facteurs de risque détermineront si vous développerez le glaucome :

Si votre risque est élevé, il est recommandé de réduire votre PIO pour prévenir tout dommage futur.

Parce qu’il ne produit pas de symptômes apparents, le glaucome est une maladie difficile à détecter sans examens des yeux complets et réguliers. Une surveillance continue est nécessaire pour détecter les changements. Au cours d’une évaluation de dépistage du glaucome, vous pourriez passer les tests suivants :

Nom de l’examen Ce qui est vérifié Renseignements supplémentaires

Tonométrie

La pression oculaire

La tonométrie mesure votre pression oculaire en déterminant comment votre cornée réagit quand un instrument (ou parfois une bouffée d’air) appuie sur la surface de l’œil. Des gouttes ophtalmiques sont généralement utilisées pour engourdir la surface de l’œil avant ce test.

Gonioscopie

L’angle de drainage de l’œil

L’angle de drainage est l’endroit où le liquide s’écoule hors de votre œil. Pendant la gonioscopie, vous êtes assis sur une chaise en face du microscope utilisé pour regarder à l’intérieur de votre œil. Vous placez votre menton sur une mentonnière et votre front contre une barre d’appui tout en regardant droit devant vous.

Les goniolentilles sont placées légèrement à l’avant de votre œil et un étroit faisceau de lumière est dirigé dans l’œil pendant que le médecin regarde à travers la lampe à fente pour voir l’angle de drainage. On utilisera des gouttes pour engourdir l’œil avant le test.

Ophtalmoscopie

L’apparence du nerf optique

Avec l’ophtalmoscopie, une lentille de haute puissance est utilisée pour examiner le nerf optique et la rétine.

Parfois, des images informatisées du nerf optique sont prises afin d’inspecter le nerf de plus près pour déceler les dommages causés par une pression élevée dans l’œil.

Doctor examining a patient’s eye

Test du champ visuel

La vision périphérique (sur les côtés)

Un test de champ visuel peut aider à dépister certaines tendances de perte de vision et reste un moyen essentiel pour vérifier la présence de glaucome. Il est très utile pour déceler les premiers changements de la vision causés par des lésions nerveuses résultant d’un glaucome.

Cet examen se fait à l’aide d’un instrument en forme de bol appelé périmètre. Pendant que vous regardez au centre de la cuvette, des lumières clignotent. Chaque fois que vous voyez un flash, vous appuyez sur un bouton. Un ordinateur enregistre l’emplacement de chaque flash et si vous avez appuyé sur le bouton lorsque la lumière a clignoté à cet endroit.

À la fin du test, un imprimé indique s’il y a des zones de votre champ de vision où vous n’avez pas vu les flashs de lumière. Ce test permet de savoir si vous avez des zones de perte de vision. La perte de la vision périphérique est souvent un signe précoce du glaucome.

Visual field testing

Tomographie par cohérence optique (TCO)

L’épaisseur de la rétine et du nerf optique
Une rétine saine (la couche intérieure de tissu qui tapisse le fond de l’œil) mesure seulement un quart de millimètre d’épaisseur, mais elle contient plusieurs couches de cellules spécialisées. Une couche convertit la lumière en signaux nerveux, une autre traite les impulsions nerveuses, tandis qu’une autre transmet ces impulsions transformées au cerveau où elles sont interprétées.

Il peut être nécessaire de répéter certains tests régulièrement pour surveiller tout changement de votre vision causé par le glaucome.

Le glaucome est une maladie chronique. Bien qu’il n’y ait pas de remède contre le glaucome, il est souvent possible de le contrôler par de bonnes mesures de gestion.

L’objectif du traitement du glaucome est d’abaisser la pression oculaire à une « pression cible ». Il s’agit d’un niveau de pression qui risque moins de causer d’autres dommages au nerf optique. La pression cible varie d’une personne à l’autre. Votre pression cible peut changer au cours du traitement.

Médicaments

On peut vous prescrire un médicament pour réduire votre pression oculaire lorsque le risque de perte de vision est suffisamment élevé pour justifier une intervention.

Le traitement consiste souvent en gouttes pour les yeux et plusieurs médicaments sont disponibles pour traiter le glaucome.

Ces médicaments peuvent fonctionner de diverses façons :

1) En réduisant la quantité de liquide que l’œil produit continuellement (l’humeur aqueuse). Les catégories de médicaments à cette fin sont les suivantes :
• les bêtabloquants
• les agonistes alpha
• les inhibiteurs de l’anhydride carbonique

2) En augmentant le débit du liquide que l’œil produit continuellement (l’humeur aqueuse). Ces médicaments comprennent des analogues de la prostaglandine.

Il peut aussi y avoir des combinaisons de médicaments qui travaillent ensemble pour réduire la production et augmenter l’écoulement de l’humeur aqueuse.

Traitements au laser

Des traitements au laser peuvent également être utilisés pour améliorer l’écoulement du liquide de l’œil. Ce sont notamment les suivants :

1) La trabéculoplastie sélective au laser (SLT) : Intervention au laser par laquelle on envoie des rafales microscopiques d’énergie dans les voies de drainage (le maillage trabéculaire) de votre œil. Ces rafales ouvrent les trous de drainage dans le maillage et permettent au liquide de mieux s’écouler. Cela peut réduire la pression dans l’œil et aider à prévenir les dommages au nerf optique et la perte de vision.

2) L’iridotomie périphérique au laser : Un laser est utilisé pour créer une ouverture dans l’iris (la partie colorée de l’œil) afin que le liquide puisse pénétrer plus facilement dans l’angle de l’œil. Cette intervention est pratiquée chez les patients qui présentent des angles étroits ou dont les angles semblent susceptibles de se refermer. Une lentille de contact spéciale est installée sur votre œil pour aider à diriger le faisceau de lumière à haute énergie du laser vers l’iris. Le laser fait ensuite un ou deux trous dans l’iris.

Chirurgie

Dans les où les gouttes et le laser n’arrêtent pas la progression du glaucome, une intervention chirurgicale peut être recommandée pour créer un nouveau passage permettant à l’humeur aqueuse de s’écouler hors de l’œil. Ces interventions comprennent :

• La trabéculectomie : Intervention par laquelle un rabat est créé dans la paroi de l’œil pour permettre une fuite contrôlée de liquide dans les tissus (conjonctive) qui entourent l’œil.

• Le séton : Implantation d’un réservoir de drainage derrière l’œil que l’on connecte aux structures de drainage de l’angle à l’aide d’un tube enfoui dans la paroi de l’œil. Le liquide s’écoule ensuite vers le réservoir, où il est absorbé.

• La chirurgie miniinvasive du glaucome (MIG) : Cette intervention consiste à insérer de minuscules dispositifs dans le système de drainage de l’angle pour contourner l’obstruction et permettre à l’humeur aqueuse de s’écouler plus facilement. Il y a plusieurs dispositifs sur le marché à l’heure actuelle, et il est probable que d’autres deviendront accessibles dans un avenir rapproché.

Renseignez-vous sur d’autres problèmes oculaires

La DMLA

Les cataractes

La rétinopathie diabétique

Les blessures oculaires